fr

Architectes et Designers

Jean-Marie Duthilleul

En 1995, l'architecte et ingénieur français Jean-Marie Duthilleul a réalisé le projet de restructuration des gares ferroviaires de la SNCF, pour lesquelles il a dessiné le système de sièges publics RS, réalisés par Tecno et désormais installés partout dans le monde.

Jean-Marie Duthilleul est né en rance en 1952 et revendique un parcours universitaire important qui l'amène à obtenir trois diplômes différents en moins de cinq ans (1975, Ingénierie à l’École Polytechnique ; 1977, Ingénierie civile à l’École des Ponts et Chaussées ; 1979, Architecture à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts). 

Pendant cinq ans, il travaille au Secrétariat Général du « Groupe Central des Villes Nouvelles », où il dirige le département de Développement et Architecture et coordonne des projets de grande ampleur comme, par exemple, l'Exposition mondiale de Paris en 1989. 

Au début des années 1990, il arrive à la SNCF où, pendant cinq ans, il est Directeur du département Constructions. 

Actuellement, Jean-Marie Duthilleul est Directeur du Développement urbain et Architecte en chef à la SNCF et est donc chargé de toutes les études relatives au développement urbain et à l'architecture pour la SNCF. À la SNCF, parmi les nombreux projets coordonnés par Jean-Marie Duthilleul, rappelons : Gare Montparnasse, Gare du Nord, les nouvelles gares de Lille-Europe, Roissy, Chessy-EuroDisneyland, ainsi que les gares du TGV Atlantique et les gares du TGV Méditerranée (Valence, Avignon et Marseille). 


En 1998, Tecno réalise pour la SNCF, d'après des dessins de Jean-Marie Duthilleul, RS, système de sièges sur barre modulaire, avec des places individuelles, à la fois dans des espaces intérieurs et extérieurs. 

Depuis 1997, Jean-Marie Duthilleul est Président de AREP, un bureau multidisciplinaire d'ingénierie, œuvrant dans des domaines différents, de l'ingénierie pour la planification et la construction urbaines au design et à l'aménagement urbain. 

Jean Marie Duthilleul est également enseignant. En effet, il enseigne la « Théorie des structures de construction » à l'École des Ponts et Chaussées de Paris.